Ordre Franciscain Séculier

Ordo Franciscanus Sæcularis

  • Register

Présentation de Juvénal Kabera, franciscain séculier rwandais,

à la mémoire des victimes du génocide des Tutsi du Rwanda de 1994

 DOC

Juvénal Kabera, catholique originaire de la Paroisse Kigoma du diocèse de Kabgayi dans le District de Ruhango, est né en 1959 dans une famille de 4 enfants. De par sa vie de simplicité, de générosité, d’humilité et de dévouement, son esprit de service, il avait opté pour la spiritualité franciscaine depuis 1983, et il était ministre de l’ordre franciscain séculier du Rwanda depuis le 3 Octobre 1993 jusqu’en Avril 1994 pour une période de 6 mois avant sa mort le 7 Avril 1994 à l’âge de 35 ans.

 

Qui est Juvénal Kabera ?

Juvénal Kabera est né dans l’ancienne préfecture de Gitarama, Commune Kigoma, secteur Mukingo (District actuel de Ruhango) en 1959 dans une famille de quatre enfants. Il a fait l’école primaire depuis 1966-1972 à Mukingo où il a réussi l’examen du Petit séminaire de Butare mais qu’il n’y a pas étudié car le curé de la paroisse de Gatagara l’a informé par la suite que les places ont été réduites et que ce n’était plus possible d’y aller et dès lors son idée d’être prêtre n’a pas continué d’émerger. Juvénal Kabera a continué d’avoir la soif d’être en communion avec Dieu et allait toujours à la messe, aux rencontres des prières, aux retraites, dans la communauté ecclésiale de base mais surtout dans l’ordre franciscain séculier. Son petit frère, qui vivait avec lui, se rappelle de lui en ces mots: « Depuis 1988, j’ai observé des changements importants dans le cheminement chrétien de Juvénal Kabera et il avait fait un grand pas dans la générosité. Beaucoup de pauvres venaient auprès de lui et il donnait le logement à beaucoup de membres franciscains et autres passants sans se gêner ».

En 1992, quand les habitants de Nord du Rwanda (Byumba et Ruhengeri) s’étaient déplacés vers la Ville de Kigali, fuyant la guerre qui faisait rage dans la région, Juvénal avait montré que Jésus lui avait donné la mission d’assister les déplacés de guerre et chaque samedi il leur donnait des vivres et priait avec eux. Il était trop généreux et il aimait dire : « Je suis sûr que Dieu est le Tout-Puissant et Miséricordieux et c’est Lui seul qui pourra finir la guerre qui ravage le Rwanda ».

Le 7 avril 1994, vers 23 heures, leur maison a été attaquée par les milices Interahamwe et ils ont tué s Juvénal Kabera, encore célibataire, après avoir pillé tout ce qu’il avait dans sa maison. Il est mort à l’âge de 35 ans.

Vie franciscaine de Juvénal Kabera et chemin de réconciliation des franciscains au Rwanda

Dès l’arrivée des premiers Frères Mineures en 1983, Juvénal Kabera a été parmi les premiers qui ont commencé l’ordre franciscain séculier au Rwanda. Il  a fait la profession avec 10 autres frères et sœurs, le 3 Octobre 1993, dix ans après que les Frères Mineurs soient arrivés. Se sont adjoints aussi les premiers membres de l’OFS au Rwanda et dès lors Juvénal Kabera a été élu ministre de la fraternité « Ste Marie des Anges ». Dans des prières, des réunions et des activités de la fraternité, il était toujours joyeux et donnait la joie aux autres. Ses conseils étaient toujours évangéliques édifiant à tout le monde et qu’il exhortait à la conversion. Il est mort après 6 mois de son mandat.

La famille franciscaine au Rwanda a perdu d’autres membres parmi plus de 1 million de Tutsi qui ont été tués lors du génocide des Tutsi en 1994 et dont nous pouvons citer Frère George Gashugi (ofm), tué le 18 Avril 1994. Avant sa mort, frère Gashugi disait : «Le Seigneur m’a guéri de cette grande blessure de la haine, maintenant je suis libre de prier pour les gens qui tuent, pour ceux qui sont tués, pour ceux qui gardent le souvenir et cette haine dans leur cœur afin qu’ils puissent être guéris. On me demandera peut-être la vie : je l’offre avec joie afin que mon peuple apprenne à s’aimer et à vivre ensemble »

Lors du génocide, parmi les 10 membres de l’OFS restant, les uns ont quittés le Rwanda vers l’exil et certains y sont restés, d’autres sont rentrés au Rwanda. Ces derniers se sont mis ensemble dans les conditions très difficiles, des cœurs déchirés par le génocide mais ils ont continué à être un signe d’unité et de réconciliation dans le pays en aidant les orphelins, les veufs/veuves et les autres démunis. Deux ans après, ceux qui étaient en exil au Congo sont rentrés et ont été accueilli chaleureusement. Ils se sont engagés à appuyer leurs confrères dans ce chemin de réconciliation. Actuellement, les membres de l’OFS et la famille franciscaine en générale au Rwanda, font l’apostolat dans les prisons et dans la société rwandaise surtout pour aider les familles matériellement et spirituellement en insistant sur le chemin de réconciliation et de guérison des blessures individuelles et en santé communautaire entre les victimes du génocide et ceux qui ont accepté leur rôle dans le génocide des Tutsi de 1994 ainsi que le reste de la société rwandaise en vue de l’unité et réconciliation entre les rwandais.

Valens Hafashimana – OFS Rwanda

Note de la redaction :

Nous vous invitons à relire la lettre de promulgation des Constituions Généraux OFS dans laquelle la Ministre Général à quel temps en charge, Emanuela De Nunzio, a parlé de Juvénal pour encourager les membres OFS à la sainteté.