Ordre Franciscain Séculier

Ordo Franciscanus Sæcularis

  • Register

Ordo Franciscanus Saecularis
Consilium Internationale
COMMISSION FAMILLE Jenny Harrington OFS
Traduction: Michèle Altmeyer OFS

 

 

CONCLUSIONS DU SYNODE DE LA FAMILLE OCTOBRE 2015
“La vocation et la mission de la famille dans l’Église et dans le monde contemporain.”

PDF

Dans ce numéro, nous continuons à réfléchir sur la Partie 1, Chapitre 1, des conclusions du Synode de la Famille d’octobre 2015. Nous vous invitons à lire le document que vous trouvez au:

http://www.vatican.va/roman_curia/synod/documents/rc_synod_doc_20151026_relazione-finale-xiv-assemblea_fr.html

Au cours du Synode les nombreux défis auxquels la famille et la personne humaine font face aujourd'hui ont été examinés dans de nombreux contextes différents (voir les Articles 5-10).


5. Le contexte socio-culturel
Conscient des changements majeurs que la culture anthropologique apporte, dont celui que les personnes individuelles sont aujourd'hui moins soutenues par les structures sociales que par le passé, et que l'individualisme affaiblit tous les liens de la famille, le texte des conclusions reste fermement convaincu que LA FAMILLE EST UN DON DE DIEU, LE LIEU OÙ SE RÉVÈLE LA PUISSANCE DE SA GRACE SALVIFIQUE. Aujourd'hui encore Dieu appelle un homme et une femme à se marier, il demeure avec eux dans leur vie de famille et s’offre à eux comme un don ineffable.

Gn 1: 27 - 28 Dieu créa l’Homme à Son image, à l’image de Dieu il le créa ; homme et femme il les créa. Dieu les bénit et dit : "Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la."...
CATECHISME DE L’EGLISE CATHOLIQUE (CEC) 2210 L’importance de la famille pour la vie et le bien-être de la société (cf. GS 47, § 1) entraîne une responsabilité particulière de celle-ci dans le soutien et l’affermissement du mariage et de la famille. Que le pouvoir civil considère comme un devoir grave de " reconnaître et de protéger la vraie nature du mariage et de la famille, de défendre la moralité publique et de favoriser la prospérité des foyers"

Constitutions Générales Art 24.2 : Dans la fraternité :
- la spiritualité familiale et conjugale et la manière chrétienne d'envisager les problèmes familiaux seront un sujet de dialogue et d'échange d’expériences.

6. Le contexte religieux
Bien que la foi chrétienne soit forte et vivante dans certaines régions du monde, il y a une baisse significative de la prévalence religieuse dans la société, ce qui affecte la vie des familles. Cela provient soit d’une quête frénétique de la réussite sociale et de la prospérité économique ou d'autres formes de religion. Des mouvements motivés par le fanatisme politique et religieux, souvent hostile au christianisme, créent de l'instabilité et répandent du chaos et de la violence, causant beaucoup de misère et de souffrance dans la vie des familles.

CEC 2205 ... La prière quotidienne et la lecture de la Parole de Dieu fortifient en elle la charité. La famille chrétienne est évangélisatrice et missionnaire.

Règle Art 17. … les époux, en vivant les grâces du mariage, manifesteront dans le monde l'amour du Christ pour son Église. Par une éducation chrétienne, simple et ouverte, attentifs à la vocation de chacun, ils suivront joyeusement avec leurs enfants leur itinéraire humain et spirituel.

7. Le changement anthropologique
Dans différentes cultures, les relations et le sens de l'appartenance sont des valeurs importantes qui façonnent l'identité des personnes. La famille offre la possibilité à la personne de se réaliser et de contribuer à la croissance d’autres dans la société en son ensemble. La même identité, chrétienne et ecclésiale reçue au baptême, fleurit dans la beauté de la vie familiale. Dans la société d'aujourd'hui, nous observons une multiplicité de défis qui se manifestent dans une mesure plus ou moins grande dans diverses parties du monde. Dans les différentes cultures, 

- de nombreux jeunes éprouvent une résistance devant un engagement définitif concernant les relations, et choisissent souvent de vivre avec un partenaire ou tout simplement d'avoir des relations occasionnelles.

- Le taux de natalité est le résultat de divers facteurs, y compris l'industrialisation, la révolution sexuelle, la peur de la surpopulation, les problèmes économiques, la croissance d'une mentalité contraceptive et l'avortement. La société de consommation peut également dissuader les gens d'avoir des enfants simplement pour maintenir leur liberté et leur mode de vie.

- Certains catholiques ont de la difficulté à mener leur vie en conformité avec l'enseignement de l'Eglise catholique sur le mariage et la famille, et de voir dans l'enseignement la bonté du dessein créateur de Dieu sur eux.

- Dans certaines parties du monde le mariage est en baisse, alors que les séparations et les divorces se multiplient.

CEC 2390 - Il y a union libre lorsque l’homme et la femme refusent de donner une forme juridique et publique à une liaison impliquant l’intimité sexuelle..... Toutes ces situations offensent la dignité du mariage ; elles détruisent l’idée même de la famille ; elles affaiblissent le sens de la fidélité. Elles sont contraires à la loi morale : l’acte sexuel doit prendre place exclusivement dans le mariage.
CEC 2366 - La fécondité est un don, une fin du mariage, car l’amour conjugal tend naturellement à être fécond. L’enfant ne vient pas de l’extérieur s’ajouter à l’amour mutuel des époux ; il surgit au coeur même de ce don mutuel, dont il est un fruit et un accomplissement. Aussi l’Église, qui "prend parti pour la vie", enseigne-t-elle que "tout acte matrimonial doit rester par soi ouvert à la transmission de la vie".
CEC 2367 - Appelés à donner la vie, les époux participent à la puissance créatrice et à la paternité de Dieu. "Dans le devoir qui leur incombe de transmettre la vie et d’être des éducateurs (ce qu’il faut considérer comme leur mission propre), les époux savent qu’ils sont les coopérateurs du Dieu créateur et comme ses interprètes. Ils s’acquitteront donc de leur charge en toute responsabilité humaine et chrétienne".

CG 24.3 Les frères collaboreront aux efforts faits dans l'Église et la société pour affirmer la valeur de la fidélité, le respect de la vie, et pour apporter une réponse aux problèmes sociaux des familles.

8. Les contradictions culturelles
Bien que le mariage et la famille jouissent d’une haute estime et que dans l'idée dominante la famille représente encore le havre sûr des sentiments les plus profonds et les plus gratifiantes, il y a une certaine vision du féminisme qui dénonce la maternité comme un prétexte pour l'exploitation des femmes, d'ailleurs, il signale la tendance croissante à percevoir la génération d'un enfant comme un simple outil d'affirmation de soi, à atteindre par tous les moyens. Il y a aussi l'idéologie du "genre" qui nie la différence entre l’homme et la femme et leur réciproque nature. Il envisage une société sans différences entre les sexes, et rejette le fondement anthropologique de la famille.

CEC 2378 L’enfant n’est pas un dû, mais un don.

Règle Art 17.
Dans leur famille, ils vivront l'esprit franciscain de paix, de fidélité et de respect de la vie, cherchant à en faire, par là, le signe d'un monde déjà rénové dans le Christ.

9. Les conflits et les tensions sociales
La qualité affective et spirituelle de la vie familiale est gravement menacée par la prolifération des conflits, l'appauvrissement et le processus de migration. De violentes persécutions religieuses, le fardeau de politiques économiques et sociales injustes, même dans les sociétés prospères, a tendance à influer fortement sur le soutien aux enfants, le soin aux malades et aux personnes âgées.
La dépendance à l'alcool, à la drogue ou aux jeux est parfois une expression de ces contradictions sociales et du malaise qui rejaillit sur la vie des familles.

CEC 2211 La communauté politique a le devoir d’honorer la famille, de l’assister, de lui assurer notamment :
– la liberté de professer sa foi, de la transmettre, d’élever ses enfants en elle, avec les moyens et les institutions nécessaires ;
– le droit à la propriété privée, la liberté d’entreprendre, d’obtenir un travail, un logement, le droit d’émigrer ;
– selon les institutions des pays, le droit aux soins médicaux, à l’assistance pour les personnes âgées, aux allocations familiales ;
– le protection de la sécurité et de la salubrité, notamment à l’égard des dangers comme la drogue, la pornographie, l’alcoolisme, etc.

Règle Art 15
Par le témoignage de leur propre vie et par de courageuses initiatives, tant individuelles que communautaires, qu'ils se rendent présents pour promouvoir la justice.

10. Fragilité et force de la famille
La famille, fondement de la communauté humaine, est douloureusement affaiblie dans la crise culturelle et sociale d'aujourd'hui, et montre des signes de sa fragilité. Mais la famille témoigne de son courage pour faire face à l'inadaptation et à l'échec des institutions pour la formation de la personne, la qualité des liens sociaux, et la prise en charge des plus vulnérables. Il est donc particulièrement nécessaire pour apprécier correctement la force de la famille, d’être en mesure de soutenir sa fragilité. Une telle force réside dans la capacité d'aimer et d'apprendre à aimer. Aussi blessée que puisse être la famille, là où se trouve l’amour elle peut toujours grandir.

CEC 2207 La famille est la cellule originelle de la vie sociale. Elle est la société naturelle où l’homme et la femme sont appelés au don de soi dans l’amour et dans le don de la vie. L’autorité, la stabilité et la vie de relations au sein de la famille constituent les fondements de la liberté, de la sécurité, de la fraternité au sein de la société. La famille est la communauté dans laquelle, dès l’enfance, on peut apprendre les valeurs morales, commencer à honorer Dieu et bien user de la liberté. La vie de famille est initiation à la vie en société.

CG Art 24, 3. Les frères collaboreront aux efforts faits dans l'Église et la société pour affirmer la valeur de la fidélité, le respect de la vie, et pour apporter une réponse aux problèmes sociaux des familles.

En conclusion nous nous référons à l’Exhortation Apostolique de St Jean Paul II de 1981, "Familiaris Consortio." (Les tâches de la famille chrétienne dans le monde d'aujourd'hui). St Jean Paul II dit.... A notre époque, la famille, comme les autres institutions et peut-être plus qu'elles, a été atteinte par les transformations, larges, profondes et rapides, de la société et de la culture. De nombreuses familles vivent cette situation dans la fidélité aux valeurs qui constituent le fondement de l'institution familiale. D'autres sont tombées dans l'incertitude et l'égarement devant leurs tâches, voire dans le doute et presque l'ignorance en ce qui concerne le sens profond et la valeur de la vie conjugale et familiale. D'autres enfin voient la réalisation de leurs droits fondamentaux entravée par diverses situations d'injustice. (FC1) L'Eglise est profondément convaincue que c'est seulement en accueillant l'Evangile que l'on peut assurer la pleine réalisation de toute espérance que l'homme place légitimement dans le mariage et dans la famille. (FC 3) Voulus par Dieu en même temps que la création, le mariage et la famille sont en eux-mêmes destinés à s'accomplir dans le Christ et ils ont besoin de sa grâce pour être guéris de la blessure du péché et ramenés à leur "origine", c'est-à-dire à la pleine connaissance et à la réalisation intégrale du dessein de Dieu. (FC 3)

Questions pour la discussion:
1. Discuter des défis auxquels les familles chrétiennes sont confrontées aujourd'hui
2. Qu'est-ce qu'une "révolution sexuelle" et quelles sont les conséquences?
3. Est-ce que le sens de la relation et du mariage sont compris dans votre communauté? Expliquer.
4. Comment le "respect de la vie" est-il défié aujourd'hui?
5. Qu'est-ce que nous comprenons du Féminisme qui dénonce la maternité et l'exploitation des femmes?

Pour finir la session nous prions ensemble :

Prière à la Sainte Famille

Jésus, Marie et Joseph
en vous nous contemplons
la splendeur de l’amour véritable,
à vous nous nous adressons avec confiance.
Sainte Famille de Nazareth, fais aussi de nos familles
des lieux de communion et des cénacles de prière,
des écoles authentiques de l’Évangile et des petites Églises domestiques.
Sainte Famille de Nazareth,
que jamais plus dans les familles on fasse l’expérience
de la violence, de la fermeture et de la division:
que quiconque a été blessé ou scandalisé
connaisse rapidement consolation et guérison.
Sainte Famille de Nazareth, réveillez en tous la conscience
du caractère sacré et inviolable de la famille,
sa beauté dans le projet de Dieu.
Jésus, Marie et Joseph, écoutez-nous, exaucez notre prière.
Amen.

Mars 2016.-