Ordre Franciscain Séculier

Ordo Franciscanus Sæcularis

  • Register

PRESIDENCE DU CONSEIL INTERNATIONAL DE L’OFS

PROGRAMME DE FORMATION PROGRESSIVE

DOSSIER MENSUEL

OCTOBRE 2012 – 3ème ANNEE – No.34

(DOC)

UNE VOCATION SPECIFIQUE POUR UNE MISSION PARTICULIERE

par Benedetto Lino, OFS

Dossier préparé par l’équipe de formation progressive du CIOFS

Ewald Kreuzer, OFS, Coordinateur

Fr. Amando Trujillo Cano, TOR

Doug Clorey, OFS

 

NOTRE MISSION : LA MISSION DE L’ÉGLISE

Dans cette  partie de son exposé au Chapitre Général de 2012 à Sao Paulo, Benedetto Lino nous rappelle le charisme spécifique de François dans la vie et la mission de l’Eglise. La Mission de l’Eglise et La Mission des Franciscains séculiers ne sont pas de nature différente. Il est donc très utile de réexaminer ce que la Règle et les Constitutions de notre Ordre franciscain séculier disent de la nature et de la direction essentielle de notre mission.

Notre Mission : La Mission De L’Église

Notre mission est LA MISSION DE L’EGLISE, de toute l’Eglise. « François va, répare ma maison », cela veut bien dire toute la maison et pas seulement une partie.

Notre Règle commence justement par la nature de cette mission: « ...rendre présent le charisme de notre séraphique père St François dans la vie et dans la mission de l’Église. » Et la mission de l’Église c’est d’évangéliser: Évangéliser c’est la grâce et la vocation propre de l’Église, son identité la plus profonde. » (Evangelii Nuntiandi, 4).

Évangélisés : conformés au Christ, comme François.

Pour évangéliser: porter le Christ au monde: … ils s’efforceront d’être les témoins actifs de la mission parmi les hommes, annonçant le Christ par la vie et la parole. (Règle 6)

Porter Le Christ Total

Mais quel Christ devons-nous porter au monde?

C’est le Cardinal Roger Etchegaray qui nous l’indique avec une force prophétique dans son homélie du 9 avril 2000, à l’occasion du Grand Jubilé des Franciscains:

Et aujourd’hui, à l’aube d’un nouveau millénaire, est-ce que l’aventure franciscaine a encore un sens, a encore quelque probabilité de réussite? Jamais la véritable fraternité a été autant désirée et aussi peu vécue. Jamais le charisme franciscain n’a été plus actuel pour offrir le Christ total à un monde éclaté qui a peur d’une fraternité solidaire de tous les hommes sans exclusion.

C’est le Christ total, tout le Christ, chaque aspect du Christ, que nous franciscains, comme François, nous devons porter en nous et offrir au monde!

Les aires du service auquel nous sommes appelés sont donc illimitées et exigeantes.

Une Mission Totale

Le Crucifix de Saint Damien a confié à François une mission où l’on ne peut pas se tromper: Va, François, répare ma maison. «Répare ma maison» se réfère au mode le plus extensif et totalisant à toute la maison, à « n'importe quoi » qui aurait besoin d’être réparé dans la Maison-Église-Corps-du-Christ. Il n’y a pas de limites.

Telle est la tâche à laquelle nous sommes appelés, comme François, avec François et avec toute la Famille1 et, au travers de la Règle, l’Église nous confie formellement cette mission:

Inspirés par St François et appelés avec lui à renouveler l’Église, ils s’engageront à vivre en pleine communion avec le Pape, les évêques, les prêtres dans un dialogue confiant et ouvert de créativité apostolique » (Règle 6).

“L’OFS, en tant qu’association publique internationale, est particulièrement uni au Pontife romain qui a approuvé sa Règle, et l’a confirmé dans sa mission au cœur de l’Église et du monde. (Const. Gén. 99.2).

Notre Règle et nos Constitutions nous offrent les pistes essentielles pour notre mission qui, même si, sans s’en éloigner en effet, c’est ce qu’on demande à tous les véritables chrétiens indistinctement, elles offrent des points de grande profondeur en mettant en lumière ce que l’Église pense de nous, de notre rôle et ce qu’Elle attend de nous.

On peut regarder en particulier:  Reg. 6, 10, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19 et  Const Gén. 12,17-27.

La brièveté de cet exposé ne nous permet pas d'approfondir ces aspects comme ils le mériteraient. Je vous invite avec force à reprendre en mains la Règle et les Constitutions pour faire une lecture méditée et approfondie de ces articles.

Notre mission est, enfin, ce que l’Eglise hiérarchique universelle et locale nous indiquera, de temps à autre, à partir de ses nécessités actuelles, en vertu de la mission que nous sommes appelés à remplir in nomine Ecclesiae, comme Association Publique Internationale de Fidèles (CIC313), dans un dialogue confiant et ouvert de créativité apostolique.

Ouverts  Et  Catholiques

François ne voulait rien d’autre pour lui et ses frères si ce n’est d’être « catholiques », ouverts, universels, expression authentique d’un Dieu qui, par amour, sort du sein de sa vie trinitaire, s’incarne, entrant dans la profondeur de l’être de ses créatures ; expression d’un Dieu qui se rend « interpellable », en cessant d’être le « tout-autre », pour devenir seulement « l’autre », le Père, le Frère, l’Amour sans conditions.

Hommes Et Femmes De Communion

François est l’homme de la communion par excellence, c’est l’homme qui de la fraternité reçue de Jésus Christ a fait le centre de sa vie.

François tisse des liens de communion entre tous et tout, les créatures animées et inanimées. Sa mission spécifique a été, et est toujours ainsi celle d’amener tous et tout à l’unité du Christ, de détruire les ghettos, les barrières, d’amener à l’humilité, à la pauvreté, à la chasteté, à l’obéissance du Christ au Père, de nous faire sentir la beauté d’être véritablement fils du Père et frères universels.

Nous, nous avons hérité de la même mission générale de François et, par dessus tout, nous devons chercher l’Esprit Saint et sa sainte opération, comme François, et à être des catalyseurs de communion, des destructeurs de barrières, de ramener tout dans le sein qui est le Christ, avec et dans son Église, en nous poussant tous à nous reconnaître frères les uns pour les autres.

Comment Le Seigneur Nous Veut-IL ? Comment Nous Veut L’Église ? Ils Nous Veulent Saints !

Ils nous veulent différents, oui, mais différents par la sainteté, une sainteté qui calque de près celle de François, anticonformistes, courageux, passionnés. Différents parce que chrétiens en totalité, comme François. L'Église compte sur nous.                                   .                 
Nous venons justement à peine de rappeler le Message du bienheureux Jean-Paul II au Chapitre Général de 2002: l’Église attend, l'Église désire, l'Église attend...

Et l’Église a exprimé toujours clairement ce qu’elle attend de nous.

« Et faites en sorte, fils de Saint François, que ceux qui accusent l’Église d’avoir polarisé son centre d’intérêt sur d’autres aspects du christianisme, doctrinaux, cultuels ou pratiques, mais non dans le Christ Jésus, puissent reconnaître dans ce Saint «vir catholicus, totus apostolicus» et dans ses fils fidèles disciples, qu’ils en perpétuent le témoignage, la preuve du « primat en toute chose » de la Royauté que l’Église confesse et célèbre pour Notre Seigneur Jésus-Christ » et encore :

« D’autres suivront une autre voie; la vôtre est celle … de l’anticonformisme ! N’ayez pas honte des formes de votre style franciscain; pourvu que vous les portiez avec une digne simplicité, elles peuvent assumer de nouveau l’efficacité d’un langage libre et audacieux, d’autant plus apte à impressionner le monde que [s’il ne correspond pas aux] moins en accord avec les impératifs du [de son] goût et de [sa] la mode». (Paul VI au Chap. OFM, 22 juin 1967)

« Être franciscains ne signifie pas de se présenter avec un distinctif particulier ou d’endosser une devise spéciale, mais d’avoir une magnanimité singulière, une liberté d’esprit, une capacité à dépasser les schémas et les frontières, en se solidarisant avec quiconque a besoin de compréhension et d’amour. Celui qui suit François ne peut pas être sectaire, iconoclaste, raciste, belliqueux, mais n’importe où il passera, il doit semer la sérénité et la confiance, en un mot la paix et le bien.2

Il va falloir de la passion, une grande passion, comme celle de François:

“L’OFS a une grande mission dans l’Église, une raison pour vivre et offrir votre vocation, en assumant un engagement concret et en accord avec votre sécularité. Il va falloir: assumer le passé avec gratitude, vivre le présent avec passion, préparer le futur avec beaucoup d’espérance.

Un franciscain sans passion, … il vaut mieux qu’il s’en aille.

Il va falloir être attentif et bien en éveil pour être des prophètes d’aujourd’hui. Je vous demande seulement que, là où vous vous trouvez, plus que d’écouter vos propres paroles, les gens puissent constater que vous êtes différents. Il est absolument urgent d’entreprendre une nouvelle route ». (Fr. José R. Carballo OFM)3

Pour Réflexion Et Discussion En Fraternité

  1. En tant que Franciscain séculier aujourd’hui, que vous disent, individuellement et en Fraternité, les mots : »Va, répare ma maison »?
  2. Comment la Règle et les Constitutions nous donnent-elles les directives essentielles pour notre mission ?
  3. De quelle façon voyez-vous que les Franciscains séculiers tracent « une nouvelle route » ?

 


1 « La vision d’Innocent III « François qui soutient la basilique du Latran », c’est à dire l’Eglise, Corps mystique du Christ, dans son expression historique et hiérarchique, et romaine, a dévoilé la vocation et la mission de votre grande famille religieuse » (2Cel 17). Paul VI au Chapitre Général OFM, 22 juin 1967.

2 Ortensio da Spinetoli OFM Cap. “Francesco : l’Utopia che si fa storia », page 13.

3 Fr. José Rodriguez Carballo, Ministre Général OFM au Chapitre Général OFS, novembre 2005, et à l’occasion de la Visite pastorale à la Présidence CIOFS, en avril 2006.