Ordre Franciscain Séculier

Ordo Franciscanus Sæcularis

  • Register

PDF

A tous les frères et soeurs de l'OFS et de la Jefra.
A tous les frères franciscains du Premier Ordre et du TOR
A tous ceux de la Famille Franciscaine, et
A toute personne de bonne volonté.


Que le Seigneur vous donne sa paix!


Nous voulons partager avec vous la joie d'avoir célébré le XVème Chapitre Général Ordinaire de l'Ordre Franciscain Séculier (OFS) du 4 au 12 Novembre 2017 à Rome, à la "Faculté Pontificale de Théologie Séraficum" de l'OFM Conv. Y étaient réunis 124 participants (capitulaires), observateurs, invités, intervenants et équipe de logistique... venant de 75 pays, pour célébrer le don de notre vocation séculière franciscaine, pour "réparer" l'Eglise (C.G. OFS 100.1), et pour créer un monde plus fraternel et évangélique.


Pendant ces jours-là, nous avons partagé joies et espérances, ainsi que nos préoccupations et nos défis comme disciples séculiers du Christ dans l'esprit de Saint François d'Assise, comme nous l'avons reflété dans le thème principal du Chapitre: "Comme tu m'as envoyé dans le monde, moi aussi je les envoie dans le monde" (Jn 17,18) Chaque jour du Chapitre la célébration de l'Eucharistie et de la Liturgie des Heures constituait le centre de nos activités, faisant ainsi réalité la récente catéchèse du Pape François: "La Messe est le coeur même de l'Eglise et sa source de vie"1. Nous avons été bénis par la présence du Cardinal Pietro Parolin qui présida la liturgie d'ouverture. Entre autres, il nous a dit: "Le disciple fidèle de Jésus, donc, doit être une personne conquise, " saisie" par le Christ (Ph 3-12) pour être des témoins dans le monde, marqués par une radicalité évangélique".
Les jours suivants aussi nous nous sommes réjouis avec la visite de trois Ministres Généraux franciscains, qui ont présidé les célébrations eucharistiques: Fr. Michael Perry, OFM, Fr. Marco Tasca, OFM Conv, et Fr. Mauro Jöhn, OFM Cap. Les quatre Assistants Spirituels Généraux étaient responsables de préparer et d'organiser les célébrations liturgiques. Au travers de la proclamation de la Parole de Dieu, notre prière en commun et nos chants avec le choeur, réellement nous avons senti que nous étions un seul corps: le Corps du Christ!

En se basant sur les Ecritures chaque jour, les officiants, dans leurs homélies, nous ont exhorté à exercer notre responsabilité en accord avec le modèle de Jésus serviteur, comme le fit St François d'Assise: donner priorité dans nos vies aux pauvres et à ceux qui souffrent et découvrir ainsi la bénédiction cachée promise par le Christ: mettre notre diversité de dons, talents et biens au service de la Fraternité, poussés par un authentique amour chrétien; à embrasser une "folie" évangélique, afin de renouveler nos vies et nos fraternités, pour redécouvrir la bonté comme partie essentielle de notre charisme franciscain; et aussi pour rechercher constamment la sagesse évangélique, pour être toujours préparés à recevoir le Christ et son appel à travailler pour la croissance du Règne de Dieu, jusqu'à ce que nous partagions l'éternel Banquet des Noces du Christ et de son épouse, l'Eglise.
Nous avons été édifiés et motivés par l'intervenant remarquable Michael Versteegh, qui a partagé le récit de sa foi, en commençant par son éducation au sein de sa famille et ensuite en passant par son engagement dans sa Paroisse, ses études professionnelles et sa vocation comme franciscain séculier. Il nous a présenté aussi une sorte de "Décalogue" qui synthétise les principes personnels qui le guident, et il nous les a offert comme une contribution spirituelle et pratique. Son intervention nous a montré comment les devoirs mêmes de son travail professionnel et sa formation technique (cf C.G. OFS 20-2) ne sont pas séparés de son identité comme franciscain séculier, mais qu'ils font partie intégrante d'elle.

Les interventions respectivement du Ministre Général, Tibor Kauser, et de la Présidence du Conseil International de l'Ordre Franciscain Séculier (CIOFS) nous ont éclairés sur la façon avec laquelle ils ont animé et guidé la Fraternité internationale pendant les trois dernières années, spécialement en ce qui concerne les priorités qu'ils s'étaient fixées lors du Chapitre Général de 2014. Nous avons été heureux d'entendre sur la croissance et les bonnes nouvelles, comme aussi sur les défis et les difficultés que les Fraternités nationales et la Jefra sont en train d'expérimenter dans le monde entier et comment la Présidence est en train de les accompagner. Une partie importante de ce service s'est réalisé au travers des Chapitres nationaux, visites fraternelles et pastorales, congrès, cours de formation, etc...Nous avons été heureux de savoir que les franciscains séculiers sont présents dans 112 pays et la Jefra dans 75. Un aspect intéressant et encourageant du rapport a été celui sur les activités des commissions et projets initiés par la Présidence du CIOFS, comme le Projet Afrique ou celui de Terre Sainte et Pays Arabes, etc. L'intervention a aussi touché la relation entre la famille franciscaine et les charges internes de la Présidence, comme ceux de la "Fondation Raimundo Lullo”.


Le rapport du Trésorier Général présentait une vision générale des contributions des fraternités nationales et des dépenses encourues par la Présidence du CIOFS dans son service à la Fraternité internationale. En se basant sur la référence à l'Art.25 de la Règle de l'OFS et à l'Art.30.3 des Constitutions Générales de l’OFS, les capitulaires ont été appelés à encourager dans leurs fraternités nationales respectives le sens de l'appartenance à l'Ordre et de leur coresponsabilité dans sa vie et sa mission. L’engagement est d'ailleurs encore plus nécessaire si nous considérons les conclusions approuvées dans ce Chapitre. Et si les capitulaires ont apprécié le contenu du rapport, certains d’entre eux ont réclamé une information plus détaillée, qui leur a été donnée postérieurement lors du Chapitre. En même temps le Trésorier Général a souligné l'importance de pouvoir compter sur des données démographiques exactes et sur une gestion financière standard dans toutes les fraternités nationales, de façon à soutenir l'Ordre.

La Conférence des Assistants Spirituels Généraux (CAS) a partagé avec les capitulaires les activités qu'ils ont mené depuis le dernier Chapitre Général de l'OFS, les changements internes dans la CAS et comment ils travaillent de forme collégiale dans leur service à l'OFS et à la Jefra au niveau international, spécialement avec la Présidence du CIOFS et pendant les Chapitres Electifs nationaux, les visites pastorales, les cours, etc. Un autre aspect de leur service concerne leurs diverses publications. La Conférence a aussi présenté quelques commentaires et quatre propositions en relation avec l'"Instrumentum Laboris" dans le domaine de l'assistance spirituelle.
Un des moments les plus attendus de ce Chapitre était précisément l'intervention avec les 8 thèmes inclus dans l'"Instrumentum Laboris", qui avait été élaboré sur la base d'information reçue de 45 fraternités nationales sur le thème proposé pendant le Chapitre Général de 2014: "Comment doit se gérer un Ordre comme l'OFS à tous les niveaux". Chaque intervenant nous invita à considérer les propositions spécifiques contenues dans les "Termes de Référence" dans chaque domaine et à débattre de ceux-ci en groupe de travail, de façon à ce que le Chapitre puisse définir les critères et les stratégies à suivre pendant la prochaine période de trois ans. Pendant les débats, les capitulaires ont été constamment appelés à exercer leur coresponsabilité pour soutenir la vie et la mission des fraternités de l’OFS à tous les niveaux.
Les groupes de travail se sont formés en accord avec la langue, de façon à ce que tous les capitulaires puissent partager les expériences et l'information sur leurs fraternités nationales respectives, ainsi que leur opinion personnelle. En se basant sur l'information des groupes de travail, la Commission pour le Document Conclusif a élaboré et présenté la liste des propositions que les capitulaires ont débattues ensuite, parfois avec passion et intensité, et qu'ils ont voté. Dans la préparation pour le vote, nous avons tous invoqué l'Esprit-Saint comme guide et inspiration.


Une autre question importante discutée pendant le Chapitre a été celle de la vie et la mission de la Jefra au niveau international. Andrea Odak, Coordinatrice Internationale de la Jefra, a expliqué qu'il était important que les fraternités nationales comprennent l'identité propre et la mission de la Jefra, qu'elles l'encouragent et la soutiennent. Cet engagement implique de nommer des animateurs fraternels pour chaque fraternité Jefra et d'encourager la double appartenance pour les membres de la Jefra.


Un autre point important du Chapitre: Tibor Kauser, Ministre Général, a annoncé la célébration d'une Année Jubilaire (24-6-2018 / 24-6-2019) pour commémorer le 40ème anniversaire de la Règle actuelle de l'OFS, que le Pape Paul VI approuva le 24 juin 1978 par la Lettre apostolique "Seraphicus Patriarcha”. Les fraternités nationales sont invitées à suggérer à la Présidence du CIOFS les manières par lesquelles on pourrait célébrer l'Année Jubilaire. Cette annonce fut l'occasion d'une grande joie entre les capitulaires, ajoutée à la surprise d'un cadeau: une copie commémorative de la version en latin de la Règle.
Au milieu du Chapitre nous sommes allés à Subiaco, à l'Abbaye de St Benoît et Sainte Scholastique. Ce lieu est plein de signification parce que c'est là que St Benoît a commencé la vie monastique dans le monde occidental, aux aurores du VIème siècle. Ce lieu sacré a aussi une importance particulière pour nous, les franciscains, étant donné qu'il est bien connu que François y passa plusieurs mois en prière et en contemplation aux alentours de 1223, et que pendant son séjour, un artiste refléta son image dans une fresque, sans les stigmates ni l'auréole. La saisissante beauté naturelle des alentours, l'Histoire et la valeur artistique du Monastère nous ont donné une occasion idéale pour méditer et prier, pour nous mener jusqu'à la joyeuse célébration de l'Eucharistie. Le voyage nous a donné l'occasion de nous mettre en relation les uns avec les autres de façon plus personnelle, et ainsi d'accroître notre intégration fraternelle.
Une autre partie importante du programme: les présentations en table ronde. La première table ronde nous a permis de connaître les différentes formes dans lesquelles notre identité de franciscains séculiers peut se réaliser avec une fidélité créative vers notre charisme et aux nécessités et opportunités de notre environnement, en portant la Règle du papier à la vie. Les récits et les réflexions que nous avons entendues sont un exemple du thème principal du Chapitre, c'est-à-dire que nous sommes envoyés par le Christ dans le monde, comme Ses témoins. Le récit sur les efforts d'une petite fraternité locale pour appliquer la Lettre Encyclique du Pape François "Laudato si", nous a aidé à comprendre que les initiatives simples et pleines de sens peuvent préparer le chemin pour des projets plus grands. Ce qui nous a encore encouragé a été d'entendre l'histoire de cette famille de franciscains séculiers qui se sont sentis appelés à réaliser une tâche missionnaire au Venezuela, à Calcutta et ensuite à Milan. Et nous avons aussi réfléchi sur les objectifs et les défis quand un franciscain séculier s'engage dans la vie publique. La seconde table ronde a traité de thèmes relatifs à la direction de l'Ordre dans le futur, c'est-à-dire une utilisation plus efficace des données démographiques dans l'Ordre, l'amélioration nécessaire des contributions financières à tous les niveaux de l'Ordre et la réalité émergente de former des franciscains séculiers comme assistants
spirituels.

Nous avons aussi été enrichis par la présentation de la biographie de deux franciscains séculiers béatifiés: Lucien Botovasoa, martyr de la foi et de la vérité et Franz Jagerstàter, martyrisé pendant le nazisme, et l'explication du procès pour la postulation de sa canonisation.
Nous avons pris plaisir aussi lors des différentes veillées, dans lesquelles nous avons partagé nos différents héritages culturels, et nous nous sommes échangés des cadeaux, comme signe de notre mutuelle affection et la joie d'appartenir à une Fraternité internationale.
A la fin du Chapitre, nous avons rendu grâce à Dieu de nous avoir donné cette opportunité d'avoir eu le plaisir d'être ensemble comme des frères pendant cette semaine, et nous nous sommes promis de prier, de réfléchir, de partager et discerner ensemble, comme une vraie famille, dans l'esprit de la joie franciscaine. Bien que nous soyons venus de fraternités nationales du monde entier, et que nous parlions différentes langues avec un bagage culturel différent, nous voulions être un seul coeur et un seul esprit, comme membres du même Corps du Christ. Nous avons aussi rendu grâce à Dieu pour la réussite de ce Chapitre: l'Esprit-Saint fut présent au milieu de nous, en nous appelant à être fidèle à l'Evangile et à la réalité de l'OFS et la Jefra dans ce moment actuel.
En quittant la réunion, éclairés par une vision et une mission renouvelées pour l'OFS et la Jefra, et pleins d'espérance pour un futur meilleur, que nous devons construire nous-mêmes avec l'aide de Dieu, nous avons invoqué l'intercession de Marie, la mère de notre Seigneur, l'intercession de notre père séraphique Saint-François, Sainte Claire et tous les saints
franciscains, et de façon toute spéciale celle de nos saints patrons, Elisabeth de Hongrie et Saint-Louis de France.
Nous allons de l'avant, comme des frères et des soeurs appelés à une conversion constante et envoyés dans le monde par le Christ, comme le Père l'a envoyé Lui, pour être levain du Règne de Dieu. De retour vers nos familles et nos fraternités respectives, à notre activité quotidienne et à nos pays de résidence, nous nous souvenons de l'exhortation de notre père séraphique: "Commençons, frères, à servir Dieu notre Seigneur, parce que jusqu'à maintenant nous avons fait si peu ou rien". (1Cel 103).


Ecrit à Rome, le 11 Novembre 2017.

 

1 Pape François, audience générale. Mercredi 8 Novembre 2017. Internet (10-11-17) dans:
http://w2.vatican.va/content/francesco/en/audiences/2017/documents/ papa-francesco_20171108_udienzagenerale.
html