Ordre Franciscain Séculier

Ordo Franciscanus Sæcularis

  • Register

Le 24 mai dernier, notre frère Francesco Crescenti a été rappelé à la Maison du Père après une longue maladie. Son épouse Anna Maria, soutenue par sa fille, notre soeur Maria Assunta, a pris soin de lui avec un dévouement exemplaire et un amour tout prévenant.

Francesco, un homme d'une foi profonde et cohérente, a été membre de l'OFS dès son plus jeune âge et a su attirer à notre Ordre son épouse, et plus récemment aussi sa fille.

Notre frère fait partie de la mémoire historique de la Fraternité Internationale de l'OFS, puisqu'il fut Vice-président du Premier Conseil du CITOF (Conseil International du Tiers-Ordre Franciscain), avec Manuela Mattioli, représentant les Fraternités dans le monde assistées par nos Frères OFM. Plus tard il fut Ministre national d'Italie de cette obédience, avant l'unité de l'Ordre. Il a activement collaboré à la rédaction finale de notre Règle.

Plus tard, en 2003, avec son épouse, ils ont été nommés Secrétaires Généraux de l'Ordre Franciscain Séculier, conformément aux Statuts Internationaux. Oui, ils ont été choisis par la Présidence du CIOFS en tant que couple, et comme tel, ils ont exercé ensemble cette responsabilité délicate pendant neuf ans, jusqu'à ce que la maladie de Francesco les empêche de continuer.

Ce fut une expérience incroyable, un vrai cadeau que le Seigneur a offert à la Présidence dans le dévouement de Francesco et Anna María, si différents entre eux et dans une harmonie / symbiose si profonde. L’un, sérieux, posé, réfléchi ; son épouse fougueuse, charmante, infatigable. Les deux possédant une large culture, et un grand sens des responsabilités. Grâce à cela, ils ont été en mesure de rendre tant de services à la Fraternité Internationale. Contempler leur travail commun, leur entente et leur engagement mutuel produisait une tendresse difficile à exprimer.

Francesco et Anna Maria ont eu pendant plus de 40 ans une profonde relation d'amitié fraternelle avec Monseigneur Joseph Ratzinger, plus tard Benoît XVI. Ils ont porté avec une discrétion et une fidélité absolue leur relation continue avec le Pape au cours de ces années. Je l'écris parce qu'à l'enterrement de Francesco, Monseigneur Joseph Clemens, alors Secrétaire personnel du Pape et Secrétaire du Conseil Pontifical pour les laïcs, l'a rendu public à la Messe des funérailles qu'il a présidée, relatant les détails précieux de la manière d'être de Francesco, de son humilité et de sa disponibilité au cours de ces dîners qu'ils partageaient fréquemment, avant et après que le Pape Ratzinger fut élevé au Pontificat.

Seigneur, Tu sais que nous tenons beaucoup à remercier Francesco et avec lui son épouse. Nous le faisons en Toi, déposant dans ton amour miséricordieux notre supplication humble et confiante pour son âme. Mendiant aussi la consolation pour son épouse, sa fille, toute sa famille et aussi pour ceux d'entre nous qui l'ont aimé et ont apprécié son affection.