Ordre Franciscain Séculier

Ordo Franciscanus Sæcularis

  • Register

La nouvelle nous est parvenue le 15 janvier dernier et elle a fait des heureux, tout particulièrement l’Eglise qui est en Suisse et tout particulièrement dans le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg.

DOC PDF


Monsieur l’abbé Martial Python, curé-modérateur de l’Unité pastorale Bse Marguerite Bays, comprenant Romont et environs (une vingtaine de paroisse) a énormément travaillé à la faire connaître en donnant de nombreuses conférences, même à l’étranger. Il lui a consacré un livre : « La vie mystique de Marguerite Bays », aux éditions Parole et Silence.


Le rayonnement de cette laïque habitant le petit village rural de La Pierraz, aujourd’hui fusionné avec Siviriez, dépasse nos frontières. Elle est connue et vénérée au Canada et en Amérique latine. C’est assez étonnant de constater que cette humble femme livre un message de simplicité, de sobriété et d’abandon au Christ !
Peu savait que la « Gotron » (diminutif de Marguerite) a porté les stigmates de Jésus-Crucifié pendant si longtemps. Aujourd’hui, on la compare à Marthe Robin, fort connue à cause du rayonnement des Foyers de Charité qu’elle avait voulus.


L’humble laïque était tertiaire de Saint François d’Assise et devait faire partie de la fraternité de la paroisse de Siviriez. Le rattachement à cette spiritualité franciscaine a modelé sans aucun doute sa vie de foi qui se traduisait par une attention toute particulière à ceux qui étaient les marginalisés de son temps : les domestiques de campagne, les alcooliques, les divorcés et les pauvres. Elle ne juge personne. Bien au contraire, elle est le reflet incarné de la miséricorde de Dieu, jusque dans son corps de stigmatisée.


Nous avons contribué comme capucins à la première étape des démarches devant amener à sa canonisation qui aura lieu cet automne. Fr. Samuel Horner, capucin originaire de la paroisse d’Ependes, a été un des postulateurs de la cause de béatification. Aujourd’hui, après d’autres encore, c’est le P. Claude Morel, des Pères de Saint François de Sales, qui récolte les fruits de ses prédécesseurs.
Nous reviendrons sur sa canonisation en temps voulu et nous donnerons un reflet de cet évènement ecclésial.


Fr. Bernard Maillard, rédacteur en chef du Magazine missionnaire "Frères en Marche" publié par la Province des Capucins de Suisse.

L'article : extrait du numéro 2/2019.